Découpe: Questions/Réponses

Pierre nous fait part de l'utilisation de sa Silhouette Portrait

Comment vous est venue l'idée de la découpe carton avec une machine ?
J'ai vu cette machine au salon de la maquette à Orléans il ya environ 4 ans. Mais aucune démonstration par le magasin qui présentait cette machine. Ensuite j'ai vu qu'un forum parlait de construire pas mal de choses en carton pour un réseau de train. J’ai consulté aussi un autre forum de « crafteuse » qui m’a décidé de me lancer dans cette solution abordable financièrement.

Rencontrez-vous des difficultés particulières de découpe avec votre Silhouette Portrait ?
OUI et NON ! OUI au début. Il faut bien choisir son carton, bien régler sa machine. Prendre du carton de récupération n’est pas forcément la bonne solution: papier qui se découpe mal, qui peluche et qui salis la feuille martyre. Bien régler sa machine car sinon on "détruit" rapidement la feuille martyre. Quand on débute, on ne trouve pas ou peu de renseignements pour régler la machine et choisir son carton.

Quelle taille minimale de découpe préconisez-vous avec votre Silhouette Portrait ?
L’idéal serait de ne pas descendre en dessous de 0.5 mm. Le plus fin que j’ai découpé (avec parfois des petits soucis de découpe) est du 0.32 mm.

Pourquoi utilisez vous Illustrator et non pas le logiciel Silhouette Studio livré avec votre Silhouette Portrait ?
Pour la fabrication que je pratique j’ai besoin de faire trois passages avec des outils différents et des réglages différents. Pour cela j’utilise trois calques au minimum : un premier pour faire les traits, les points (les outils sont des stylos), un deuxième pour effectuer des marques de pliage (outils de découpe, mais avec des réglages qui permettent de ne pas couper le carton), un dernier pour la découpe. Ces trois opérations doivent se faire sans retirer la feuille d’entrainement (feuille martyre). Avec le logiciel silhouette studio, je ne peux pas procéder de la sorte ou alors je ne sais pas le faire !

Etes-vous un expert du logiciel Illustrator ?
NON pas du tout. J’ai regardé quelques tutoriels pour l’emploi que j’en fais et cela me convient parfaitement.

Quelles sont vos inspirations pour faire de nouveaux objets, et sur quelle base de travail démarrez-vous ?
Plusieurs possibilités. En premier le besoin d’objets pour mon réseau. Donc j’ai commencé par fabriquer les feux de signalisation. Comment ai-je procédé ? J’ai fait une recherche sur Internet et j’ai trouvé des plans réels, j’ai ensuite adaptés les cotes. En second, les demandes du club de modélisme. Là encore documentation sur le net et dessin d’après photos en fonction des possibilités que la machine me permet.

Avez-vous respectez l'échelle H0 pour la réalisation des feux de signalisation ?
Normalement à peu près, en fonction des limites de découpe de la machine.

Avez-vous une idée du prix de revient pour la fabrication d'un feu de signalisation ?
En comptant tout l’ensemble des composants que je montre dans les vidéos (carton, leds CMS, connecteur, etc) mon estimation est de 5 €.

Quels papiers carton utilisez-vous ?
Pratiquement j’utilise une seule marque : CANSON papier de la série VIVALDI. Il se découpe très bien (aussi bien en 240 gr qu’en 160 gr). Les coloris disponibles (cela m’évite de peindre l’objet sauf exception) me conviennent bien. J’ai aussi utilisé un carton jusqu’à 360 gr de la marque CANSON. (papier gouache acrylique)

Quelle colle utilisez-vous pour le collage ?
Colle à bois à prise rapide parfois légèrement diluée. Par contre quand on met un vernis acrylique en bombe pour durcir un peu le carton, les traces de colle apparaissent un peu brillantes. En cas de peinture cela ne se voit pas.

Il me semble que vous rigidifiez vos objets, quel produit utilisez-vous et comment procédez vous ?
J’ai utilisé deux procédés. Le premier un vernis acrylique en bombe. Cela permet d’améliorer la rigidité des découpes fines. Mais sur un forum, il m’a été conseillé d’utiliser de la colle liquide cyanoacrylate. Je réalise le montage de ma réalisation, ensuite je dépose de la colle sur le carton qui se comporte alors comme une éponge. Parfois il n’est même pas utile d’en mettre de l’autre côté.

Quel est votre prochain projet de découpe ?
Deux projets, dont un déjà bien avancé, un pont métallique pour passage piétons en partant d’un modèle réel existant dans ma région. J’ai été prendre des photos afin de réaliser ce pont. Dans la réalité c’était un pont du temps des tramways dans le Loir et Cher. Le deuxième qui n’est qu’au stade de l’étude est un poste de triage. Il va me cacher les capteurs infrarouges. Cette fois c’est une inspiration d’une maquette plastique existant sur le réseau de mon club, que j’ai adapté à ma configuration.