​ Digital

Quelques explications

Le but de ces quelques lignes n'est pas de vous expliquer le train digital, mais simplement de vous donner un avis personnel. Les personnes qui "jouent" au train électrique depuis tout petit et qui ne se sont jamais arrêtés ont pu suivre l'évolution de leur passion. Personnellement j'y ai aussi joué, cela m'a quitté un certain temps. Je m'y suis remis lorsque mon frère m'a fait découvrir le train digital. J'ai trouvé le système génial: connexion de la centrale à la voie et c'est parti... pilotage des locos de manière complètement indépendante sur la même voie sans câblage particulier mais simplement grâce au décodeur embarqué qui communique avec la centrale. On parle de digital, qui en français est plutôt numérique, mais bon... centrale, décodeur, bit, byte... ça va se compliquer. Tous ces termes viennent de l'informatique, alors le digital pas si simple ? En fait, cela reste simple pour un réseau modeste et pour continuer à "jouer" avec des outils beaucoup plus modernes. Dans ce cas une "petite" centrale suffira. Les choses deviennent plus compliquées lorsqu'on veut construire un réseau plus conséquent. Le câblage pour les automatismes sera moins important qu'en "analogique", mais, tous les accessoires reliés à la centrale devront communiquer avec celle-ci. Il faudra acheter une centrale plus poussée dans ses fonctions pour exploiter correctement un grand réseau, modifier des valeurs pour obtenir des fonctions d'éclairage, de son, d'automatisme... une telle centrale est capable de tout gérer.
Grâce au digital il est aussi possible d'utiliser un ordinateur associé à un logiciel pour l'exploitation du réseau. Dans la plupart des cas la centrale servira d'interface entre l'ordinateur et le réseau. Vous pourrez faire circuler vos trains directement depuis le logiciel, manuellement sans aucun problème, par contre, pour tous les automatismes il faudra prévoir des modules complémentaires pour la détection des trains, les ralentissements, les arrêts, le contrôle des aiguillages, des signaux...
Pour résumer et faire simple le digital véhicule le courant traction et la commande par adresse unique connectés à la même sortie de la centrale, c'est ce qu'on appelle le DCC: Digital Command Control qui est devenu une norme du NMRA (National Model Railroad Association) et adoptée par le MOROP (Union Européenne des Modélistes Ferroviaires et des Amis des Chemins de Fer) établissant les Normes Européennes de Modélisme (NEM).
Alors le digital simple et compliqué mais tellement passionnant... Je ne reviendrais pas en arrière.