Test: Class 66 REE by ESU

Class 66 REE


​REE a fait appel à ESU pour produire des modèles de Class 66 qui circulent en France sous emballage au logo REE afin d'étendre le marché sur notre territoire. REE distribue donc exclusivement les trois modèles sous immatriculation 66043, 66072 Euro Cargo Rail et 66042 EWSI. En collaboration avec ESU, REE a choisi les couleurs, validé le marquage et travaillé sur les échappements afin que ceux-ci soient plus réalistes. Nous sommes donc en présence d'un produit REE mais fabriqué par ESU dans sa gamme Engineering Edition. Ces modèles sont disponibles uniquement en version digital sonore, vous n'aurez donc aucune intervention à faire sur la machine puisque celle-ci est entièrement équipée.

Caractéristiques

-échelle: H0
-DCC
-décodeur LokSound V4
​-inversion des feux AV/AR indépendants
-fumée
-PowerPack
-fonctionne en analogique
​-inscription en courbe: 358mm
-2 et 3 rails

​Prix entre 350 et 400€

Programmation LTM

​​​Fiches DCC REE

​​REE MODELES

​Contenu de la boite

  • Class 66 REE boite
  • Class 66 REE contenu

Comme je le disais, l'emballage est à l'effigie REE avec son logo et celui de ESU, la boite est à la hauteur de la qualité du modèle, très bonne protection de la machine qui est vissée sur un support en plastique, la clé est fournie pour désolidariser l'ensemble. Pour ce qui est du contenu plusieurs pièces de détaillages et de rechange sont présentes: rambardes, rétroviseurs, essui-glaces, attelage, chasse-pierre, tampons... ainsi qu'une paire de bandages et une pipette pour le remplissage du fumigène. Un mode d'emploi en français avec des infos sur la machine réelle et la liste des pièces détachées avec un schéma éclaté de la Class 66.

-

Class 66 REE emballage

Reproduction et détails

Class 66 REE

Je ne vais pas trop m'attarder sur ce sujet car il n'y a pas grand chose à dire, l'ensemble est plus que correct comparé à la vraie machine. La couleur et les marquages sont très bien reproduits de chaque côté des cabines ainsi que les doubles phares fonctionnels. Vous pouvez comparer sur ces photos les bogies réels et essieux avec le modèle REE qui démontre tout de même une belle maîtrise de reproduction. La grille d'aération en photodécoupe en toiture est très fine. En ce qui concerne les tampons le flanc bas n'est pas de forme arrondie comme le haut ainsi que les antennes légèrement différentes, ceci n'est pas choquant pour autant, il faut avoir des photos du modèle réduit et réel sous les yeux pour faire la différence. Notez que le conducteur est présent côté cabine 1. La machine est très agréable à observer, bien sûr une patine la rendra encore plus belle.

-

  • Class 66 REE bogies
  • Class 66 REE bogies avant

Pose sur la voie et premiers tours de roues

Je précise que ces tests sont effectués avec une centrale ESU ECoS 2, uniquement en digital, en deux rails, cependant la Class 66 de REE peut aussi circuler sur un réseau 3 rails ainsi qu'en analogique au détriment de certaines fonctions pour cette dernière exploitation. Pour le deux rails il faut donc retirer le "ski" central, avec l'outil présent dans la boite: très bien expliqué et pas compliqué.
Lors de la pose de la machine sur la voie, la centrale reconnait immédiatement la Class 66, ceci est possible grâce à RailCom, comme vous le savez l'ECoS et les décodeurs ESU, en l'occurence un LokSound V4.0, sont compatibles. Ceci est bien pratique puisque toutes les fonctions sont immédiatement présentes avec les réglages d'usine du LokSound de la Class 66: votre machine est prête à rouler. Il ne restera plus qu'à modifier l'adresse de la machine et mettre l'image correspondante dans l'ECoS. Mais qui peut le moins peut aussi le plus comme vous le verrez dans le paragraphe suivant concernant les fonctions.
Je tourne la molette de commande sans activer aucune fonction, la Class 66 REE répond parfaitement après un petit à-coup au démarrage, peut-être lié au PowerPack, un condensateur ça se charge. Le roulement est parfait, les réglages d'usine semblent cohérents en ce qui concerne la vitesse, le tachymètre de l'ECoS m'affiche bien 126 KM/H en vitesse maxi, peut-être faudra t-il faire ce réglage sur votre centrale dans le menu "Modifier" de la Class 66. Allez j'enclenche le mode manoeuvre, la vitesse est bien divisée par deux, et surprise, les feux blancs avant et arrière s'allument instantanément ce qui est conforme à la réalité. Le passage sur les aiguilles me semblait un peu hasardeux, en fait il y a près des roues les capteurs pour le son de crissements qui touchent les contre-rails, mais, à priori, cela ne semble pas très gênant.

Les fonctions

​Si l'on ne compte pas l'allumage des phares avec la touche F0, ce sont pas moins de 21 fonctions disponibles avec une corrélation pour certaines entre le son et l'éclairage. Par exemple, le freinage: la fonction sonore crissement et l'étincelle (LED) au niveau des bogies sont parfaitement synchronisées.

Eclairage
Tous les modes d'éclairages sont présents ou presque, donc pas de soucis en fonction de l'utilisation de la Class 66: circulation HLP, UM, en traction, manoeuvre, signal d'alerte lumineux... vous aurez toujours la possibilité d'avoir le bon éclairage en activant la touche de fonction correspondante. Par exemple, en activant la touche de fonction F8 la cabine est éclairée en fonction du sens de marche. Le détail est assez poussé puisque même le tableau de bord est éclairé avec F9. Il est dommage que cette sortie soit unique et il n'est donc pas possible de séparer cet éclairage de celui de la cabine, même en modifiant la platine électronique car toutes les sorties sont utilisées. Par contre c'est très étrange, il n'y a pas de mode stationnement ou parking (tous feux rouges allumés) de programmé. Pourtant les sorties feux rouges cabine 1 et 2 sont bien séparées physiquement ! REE ne propose pas ce mode dans ses fiches DCC, peut-être un oubli !? Je vous donne la marche à suivre en fin de ce test pour obtenir cette fonction sur la touche F23, considérant que cette touche est la première de libre si vous avez programmé la touche F22 (voir ci-dessous Les fiches DCC de REE) de votre ECoS. Pour les autres centrales, il faudra adapter et voir si vous pouvez avoir le nombre de touches de fonctions nécessaires, ce qui ne devrait pas poser trop de problèmes pour les centrales dites "coeur de gamme".

Et le son
Le décodeur LokSound d'ESU dispose de 16 fonctions sonores: moteur, divers klaxons un ton, deux tons haut et bas, sifflet, accouplement, désaccouplement, jingle annonce en gare, freinage. Dans l'ensemble cette bande sonore est très très bonne. En fonctionnement, la machine produit des sons aléatoires. Le crissement dans les courbes et sur le passage des aiguilles est très réaliste. La fonction crissement F10 est inversée, c'est à dire que par défaut, la touche F10 est activée: le son est coupé, en fait il faut désactiver F10 pour avoir ce son. Si cela ne vous convient pas il suffit de vous rendre dans les paramètres de la machine dans l'ECoS, sous l'onglet "Propriétés" et décocher la case "Inverted" de la touche de fonction F10.

Les fiches DCC de REE
J'ai aussi vérifié les fiches DCC proposées par Eric (EspaceRails) téléchargeables sur le site de REE (lien ci-dessus). Ces fiches sont très utiles pour affiner les réglages du son, de la luminosité, du fumigène... La fiche N°1 fait un récapitulatif des fonctions disponibles par défaut. ATTENTION !! cette fiche prime sur le mode d'emploi ESU. Je n'ai pas testé le reset pour vérifier dans quel état revient le décodeur de la Class 66 , mais d'après Eric celui-ci retourne dans une configuration comme indiquée sur cette fiche N°1. La fiche N°4 dresse la liste des sorties auxiliaires, aide très utile pour les fanatiques du paramètrage. Par contre la fiche N° 6 reste à vérifier, en effet, en suivant exactement la programmation proposée par Eric, voici ce que j'obtiens en activant la touche F22: en considérant que la cabine 1 indique l'avant, les feux ne s'allument pas. Côté cabine 2, les feux ronds s'allument et les feux rectangulaires clignotent. En inversant le sens de marche les feux rectangulaires côté cabine 2 s'allument ainsi que les feux ronds côté cabine 1 !! Peut-être ai-je fait une erreur de programmation, pourtant j'ai vérifié plusieurs fois... Je vous laisse découvrir les autres réglages proposés par Eric...

Et quoi encore ?

La Class 66 REE fume
La fumée est aussi disponible, il faudra vous procurer le fumigène à part chez votre détaillant (produit ESU recommandé), dommage que la pipette ne soit pas graduée pour être sûr du bon dosage de remplissage. La fonction est aussi en synchronisation avec le son du moteur, en effet, il est conseillé d'activer la fonction fumée (F3) avant d'activer la fonction sonore du moteur (F1) pour obtenir deux jets de fumée lors du démarrage, pour un meilleur réalisme. En allant dans le détail, j'aurais préféré que ces deux fonctions soient inversées physiquement sur les touches de la centrale, je cherche la petite bête... cela dit il sera toujours possible de reprogrammer ces deux fonctions. La fumée est produite lors de l'accélération puis diminue en pleine vitesse (voir la fiche DCC N°1). Celle-ci se coupe au bout d'un certain temps d'utilisation. Les puristes pourront peut-être critiquer la couleur assez blanche, mais ceci n'est pas spécialement lié au modèle REE, le rendu est tout de même très intéressant et bien visible. Cela apporte un plus dans l'environnement de votre réseau. Attention, la production de fumée est limitée à environ 7 minutes  pour éviter une surchauffe. Après refroidissement, on pourra réactiver la fonction.

PowerPack
Grâce à la réserve d'énergie dénominé PowerPack chez ESU, la Class 66 ne tombera jamais en "rade", même sur des passages comme les aiguillages dont le coeur n'est pas alimenté ou encore des sections de voie encrassées, à très faible vitesse la machine ne s'est jamais arrêtée lors de mes essais.

Conclusion

Deux fabricants tels que REE et ESU ne peuvent que proposer des produits de qualité: c'est le cas  de la Class 66. Si vous pratiquez l'échelle H0 époque VI vous devez posséder cette machine dans votre parc de matériel roulant, d'autant que ces locos circulent sur quasiment tout le territoire français. Que ce soit sur un grand réseau pour tracter de longues rames ou au sein d'un diorama ou module d'exposition, le regard des visiteurs sera forcément attiré par ce modèle: c'est la "Classe" 66.
Je tiens à féliciter REE pour cette initative pour le marché français et j'espère que REE et ESU nous proposeront aussi la Class 77...
-machine très bien équipée avec les toutes dernières technologies
-le nombre de fonctions
-éclairage, son, fumée
-détails et belle finition
-qualité de roulement
-bonne prise de courant grâce au PowerPack
-réglages conséquents du décodeur LokSound V4.0
-pièces de rechange
​- rien à dire                              

Quelques informations importantes de la Class 66 REE

J'ai  constaté que le reset du décodeur était impossible en écrivant la valeur 8 dans la CV 8, idem, depuis le LokProgrammer dans le menu "Programmer --> Reset decoder..."
Pour faire un reset, il faut donc posséder le LokProgrammer et faire la manipulation suivante:
-Menu: Tools --> Update decoder firmware
-Une fenêtre s'affiche indiquant que le décodeur est à jour et propose de revenir aux valeurs d'usine en cliquant "Oui".
ATTENTION !! en faisant cette manipulation, le reset a bien fonctionné, mais j'ai perdu tous les sons.
Cela veut-il dire que le décodeur de la Class 66 REE est un décodeur standard et non un décodeur OEM ?

LokProgrammer fenêtre restore factory default

Programmation LTM de la Class 66 REE

Je vous donne ici quelques programmations du LokSound V4.0 M4 à réaliser avec votre centrale sur la Class 66.
Le mode stationnement: tous feux rouges allumés.
L'allumage et l'extinction des feux en fondu.

​​ Téléchargements (PDF)